Mise en ligne progressive des photos des chartes originales

L’équipe du projet Originaux, procède depuis un an à la mise en ligne progressive des photos des actes originaux figurant dans les deux bases de données dont elle assure la maintenance. Fort simple sur le plan technique, cette mise en ligne prend cependant un certain temps du fait des conditions imparties par les institutions de conservation pour la réutilisation des données publiques. Remercions d’ores et déjà les directeurs d’archives dont la bienveillance et l’intérêt pour le projet a permis l’avancée de la publication. À ce jour, les photographies d’un peu plus de 3000 actes (chiffre mis à jour le 17/10/17) ont pu être publiées en ligne sur la base Chartes originales  antérieures à 1121 conservées en France, soit plus de la moitié moitié du corpus actuel. Les actes des archives départementales suivantes ont pu être publiés : Aveyron, Bouches-du-Rhône, Côte d’Or, Côtes-d’Armor, Eure-et-Loir, Indre-et-Loire, Jura, Loir-et-Cher, Marne, Haute-Marne, Moselle, Nord, Seine-Maritime, Tarn-et-Garonne et Vienne. Ont été publiés également les actes conservés à  à la bibliothèque municipale d’Arles et une grande part des actes conservés à la Bibliothèque nationale de France.
La publication des photos pour la base Chartes originales 1121-1220 se limite quant à elle pour l’instant aux photos des documents conservés aux Archives départementales de la Meuse. De nouvelles campagnes sont prévues en 2017 afin de parfaire la couverture photographiques encore incomplète pour les Archives de la Moselle et des Vosges.

Reims, AD Marne, 56 H 12 n° 2.

Un tel fond iconographique a vocation à faire l’objet d’une appropriation croissante par les chercheurs, étudiants et curieux de tous horizons. L’accès aux photos des actes nous semble un complément indispensable aux volets documentaires et textuels publiés depuis 2010. Il s’agit de faciliter une exploitation plus complète des documents prenant davantage en compte toutes leurs dimensions. La charte médiévale mise en base de données n’est pas uniquement un texte. Elle est aussi un ensemble de repères visuels et un regard porté sur le document original n’est jamais inutile même pour une requête apparemment purement textuelle ou lexicale.

Gervais, archevêque de Reims, restaure le chapitre de douze chanoines à l'église Saint-Timothée de Reims, dont les revenus avaient été attribués par l'archevêque Adalbéron à Saint-Remi de Reims, pour la réception des hôtes. L'abbé Hérimar, investi d'une autorité disciplinaire, restitue les anciens revenus ; l'archevêque concède les revenus de l'autel, les chanoines de la cathédrale abandonne le repas qui leur était dû le jour de la fête des saints Timothée et Apollinaire.
Reims, AD Marne, 56 H 12 n° 2

Croyant en la contagion de la vieille appétence nancéienne pour la matérialité de l’acte écrit, nous formulons donc des vœux, en ce début d’année, pour une exploitation accrue de nos bases de données s’appuyant sur ce trésor documentaire naguère encore dormant. Allier des requêtes systématiques à des allers-et-retours plus fréquents vers les documents, devrait permettre de stimuler des enquêtes nouvelles, qu’elles concernent l’écriture (on sait l’intérêt d’un grand nombre de chartes, en tant que monuments paléographiques datés), la mise en page des documents (et la « rhétorique visuelle » définie par Peter Rück), le recours aux signes graphiques, les espaces laissés en attente… L’encodage actuel des textes des actes permet déjà d’isoler de nombreux éléments de la mise en page (repérer tous les actes commençant par un chrisme, tous ceux porteurs d’un monogramme…).
Dans les prochains mois, un récolement général permettra de compléter les quelques manques affectant encore la couverture photographique du corpus. N’hésitez pas à signaler tout problème quant aux clichés publiés (coupures, mauvaise qualité ou inadéquation éventuelles).

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *