Archives de catégorie : Actualités Originaux

Mise en ligne progressive des photos des chartes originales

L’équipe du projet Originaux, procède depuis un an à la mise en ligne progressive des photos des actes originaux figurant dans les deux bases de données dont elle assure la maintenance. Fort simple sur le plan technique, cette mise en ligne prend cependant un certain temps du fait des conditions imparties par les institutions de conservation pour la réutilisation des données publiques. Remercions d’ores et déjà les directeurs d’archives dont la bienveillance et l’intérêt pour le projet a permis l’avancée de la publication. À ce jour, les photographies d’un peu plus de 3000 actes (chiffre mis à jour le 17/10/17) ont pu être publiées en ligne sur la base Chartes originales  antérieures à 1121 conservées en France, soit plus de la moitié moitié du corpus actuel. Les actes des archives départementales suivantes ont pu être publiés : Aveyron, Bouches-du-Rhône, Côte d’Or, Côtes-d’Armor, Eure-et-Loir, Indre-et-Loire, Jura, Loir-et-Cher, Marne, Haute-Marne, Moselle, Nord, Seine-Maritime, Tarn-et-Garonne et Vienne. Ont été publiés également les actes conservés à  à la bibliothèque municipale d’Arles et une grande part des actes conservés à la Bibliothèque nationale de France.
La publication des photos pour la base Chartes originales 1121-1220 se limite quant à elle pour l’instant aux photos des documents conservés aux Archives départementales de la Meuse. De nouvelles campagnes sont prévues en 2017 afin de parfaire la couverture photographiques encore incomplète pour les Archives de la Moselle et des Vosges.

Reims, AD Marne, 56 H 12 n° 2.

Un tel fond iconographique a vocation à faire l’objet d’une appropriation croissante par les chercheurs, étudiants et curieux de tous horizons. L’accès aux photos des actes nous semble un complément indispensable aux volets documentaires et textuels publiés depuis 2010. Il s’agit de faciliter une exploitation plus complète des documents prenant davantage en compte toutes leurs dimensions. La charte médiévale mise en base de données n’est pas uniquement un texte. Elle est aussi un ensemble de repères visuels et un regard porté sur le document original n’est jamais inutile même pour une requête apparemment purement textuelle ou lexicale.

Gervais, archevêque de Reims, restaure le chapitre de douze chanoines à l'église Saint-Timothée de Reims, dont les revenus avaient été attribués par l'archevêque Adalbéron à Saint-Remi de Reims, pour la réception des hôtes. L'abbé Hérimar, investi d'une autorité disciplinaire, restitue les anciens revenus ; l'archevêque concède les revenus de l'autel, les chanoines de la cathédrale abandonne le repas qui leur était dû le jour de la fête des saints Timothée et Apollinaire.
Reims, AD Marne, 56 H 12 n° 2

Croyant en la contagion de la vieille appétence nancéienne pour la matérialité de l’acte écrit, nous formulons donc des vœux, en ce début d’année, pour une exploitation accrue de nos bases de données s’appuyant sur ce trésor documentaire naguère encore dormant. Allier des requêtes systématiques à des allers-et-retours plus fréquents vers les documents, devrait permettre de stimuler des enquêtes nouvelles, qu’elles concernent l’écriture (on sait l’intérêt d’un grand nombre de chartes, en tant que monuments paléographiques datés), la mise en page des documents (et la « rhétorique visuelle » définie par Peter Rück), le recours aux signes graphiques, les espaces laissés en attente… L’encodage actuel des textes des actes permet déjà d’isoler de nombreux éléments de la mise en page (repérer tous les actes commençant par un chrisme, tous ceux porteurs d’un monogramme…).
Dans les prochains mois, un récolement général permettra de compléter les quelques manques affectant encore la couverture photographique du corpus. N’hésitez pas à signaler tout problème quant aux clichés publiés (coupures, mauvaise qualité ou inadéquation éventuelles).

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’acte original. Entre conceptions médiévales et concept diplomatique. Colloque international

Il y a cinquante ans, le doyen Jean Schneider lançait à Nancy un ambitieux projet ayant abouti en 2010 à la publication en ligne des Chartes originales antérieures à 1121 conservées en France. La rencontre de 2016 entend célébrer cette entreprise pionnière en proposant une réflexion collective sur le matériau même du corpus, « l’acte original », interrogé dans ses multiples facettes : la notion qu’il recouvre (l’« originalité ») et les difficultés qui président à sa qualification ; la façon dont il a été appréhendé au Moyen Âge ; les potentialités d’investigation qu’il renferme pour les historiens d’aujourd’hui.
Colloque international co-organisé par l’Atelier Diplomatique du Centre de Recherches Universitaire Lorraine d’Histoire (Université de Lorraine), l’EA 4116 SAPRAT, (EPHE), l’Institut de Recherches et d’Histoire des Textes (CNRS) et l’Institut Historique Allemand de Paris.

Comité scientifique :  Sébastien Barret (IRHT – CNRS), Paul Bertrand (UCL), Rolf Grosse (IHA Paris) Laurent Morelle (SAPRAT – EPHE), Michel Parisse (Université Paris I-Sorbonne), Jean-Baptiste Renault, (CRULH –Université de Lorraine) Benoît-Michel Tock (ARCHE -Université de Strasbourg).

Organisation pratique : Jean-Baptiste Renault et Evelyne Giorgi avec la collaboration de Jean-Pol Evrard.

Contact : jean-baptiste.renault@univ-lorraine.fr 03.72.74.15.31.

Lieu principal : MSH Lorraine, 91 avenue de la Libération, Nancy (3e étage)

Consulter l’argumentaire

Télécharger le programme

Jeudi 6 octobre 2016

13h30 : Mot de bienvenue par Frédérique LACHAUD (Université de Lorraine), directrice du CRULH.

13h45 : Laurent MORELLE (EPHE – SAPRAT) : Introduction : L’original comme catégorie diplomatique.

14h15 : Mark MERSIOWSKY (Universität Stuttgart) : Les diplomatistes et l’original comme fétiche. De Mabillon à nos jours.

Marqueurs de l’originalité

14h45 : Simone ALLEGRIA (Università di Siena) : Caratteri di ‘originalità’ della documentazione privata aretina (XI secolo)

15h15 à 15h45 : Pause

15h45 : Laura GILI (Université de Lorraine, CRULH) : Les originaux dans le chartrier du monastère des Saints-Côme-et-Damien à « Mica Aurea » de Rome (1047-1273)

16h15 : Thomas ROCHE (Archives départementales de l’Eure) : La croix fait-elle le duc ? Les croix autographes dans les chartes originales de Guillaume le Conquérant

17h00 Visite à la bibliothèque municipale de Nancy et intervention de membres de l’équipe Atelier Diplomatique du CRULH (sur inscription) : Originaux et manuscrits d’érudits

18h15 Conférence grand public : Benoît Michel TOCK (Université de Strasbourg) : Du parchemin à l’ordinateur: les chartes médiévales mises en machine à l’université de Lorraine

18h45 Cocktail

 

Vendredi 7 octobre 2016

9h15 Accueil

Entre normativité et plasticité : la notion d’original du XIe au XIIIe siècle

9h30 : Chantal SENSÉBY (Université d’Orléans) : L’original en perdition ? Actes recomposés, récrits et complétés, actes imités et interpolés. Quelques remarques à propos de trois dossiers documentaires des xie et xiie siècles

10h : Soline KUMAOKA (Université Paris I-Panthéon-Sorbonne) : La Chronique de Saint-Nicolas de La Chaize-le-Vicomte et l’écrit des moines de Saint-Florent à la fin du xie siècle

10h30 : Pause

11h00 : Andrea PUGLIA (Università di Pisa) : Anomalie documentarie toscane. Gli atti redatti fuori dai circuiti notarili e cancellereschi nella Toscana dei secoli IX-XII (prima metà)

11h30 : Miguel CALLEJA PUERTA (Universidad de Oviedo) : El concepto de documento original en la cancillería regia de Castilla y León (1065-1252)

12h00 Pause : Déjeuner

Réception et nouvelles vies de l’original (XIIIe – XVe siècles)

13h45 : Diego BELMONTE FERNÁNDEZ (Universidad de Sevilla)  : Las Constituciones de don Remondo de 1261: su trasmisión a lo largo de los siglos.

14h15 : Marlène HELIAS-BARON (CNRS – IRHT) : Stratégies d’utilisation des vidimus par les monastères du diocèse de Paris au cours des XIIIe et XIVe siècles (Val Notre Dame, les Vaux-de-Cernay, Port-Royal-des-Champs, Saint-Antoine-des-Champs, Saint-Magloire et Saint-Martin-des-Champs)

14h45 : Dominique STUTZMANN (CNRS – IRHT), Sébastien HAMEL (CNRS – IRHT) : Copies insérées et vidimus dans les registres de la chancellerie royale française : des originaux sans originalité ?

15h15 : Pause

15h30 : Sébastien BARRET (CNRS – IRHT) : Conclusions

Conférence: L’abbaye de Lisle-en-Barrois, ses origines et son histoire au XIIe siècle

Conférence organisée par la Société des Lettres de Bar-le-Duc

Intervenant : Jean-Pol EVRARD, docteur en histoire, membre associé de l’Atelier Diplomatique du CRULH (Université de Lorraine)

Résultat d’un patient travail de transcription des chartes de cette abbaye, entrepris dans le cadre du projet Originaux 1121-1220 et du projet ANR Charcis (Chartes Cisterciennes du XIIe siècle), la conférence abordera les thèmes suivants:
– Le contexte général de la fondation et de l’essor des nouveaux ordres religieux, au début du XIIe siècle, cisterciens et chanoines réguliers (Prémontré et Arrouaise)
– L’abbé Eustache : ses origines, sa triple fondation de Monthiers-en-Argonne, Châtrices et des Anglecourt.
– Le transfert à Lisle – la reprise par les cisterciens de Saint-Benoît-en-Woëvre.
– Les sources de l’histoire de Lisle au XIIe siècle.
– Les possessions de l’abbaye dans les diocèses de Toul, Châlons et Verdun, la vie de l’abbaye au XIIe et début du XIIIe siècle.

Le 21/04/2016 à 18h15
Salle Couchot
Rue Jeanne-d’Arc
Bar-le-Duc

 

L’acte original, entre conceptions médiévales et concept diplomatique.

Colloque international à l’occasion du Cinquantenaire du projet Originaux

co-organisé par le CRULH (Université de Lorraine), l’EA 4116 SAPRAT (EPHE), l’IRHT (CNRS) et l’Institut Historique Allemand (Paris)

Il y a cinquante ans, le doyen Jean Schneider lançait à Nancy un ambitieux projet qui aboutit en 2010 à la publication en ligne des Chartes originales antérieures à 1121 conservées en France. La rencontre de 2016 voudrait célébrer cette entreprise pionnière en proposant une réflexion collective sur le matériau même du corpus, « l’acte original », interrogé dans ses multiples facettes : la notion qu’il recouvre (l’« originalité ») et les difficultés qui président à sa qualification ; la façon dont il a été appréhendé au Moyen Âge ; les potentialités d’investigation qu’il renferme pour les historiens d’aujourd’hui, notamment quand les originaux sont rassemblés en corpus numériques. Les communications porteront de façon privilégiée sur la période couverte par les bases réalisées à Nancy, depuis le très haut Moyen Âge jusqu’au XIIIe siècle. Dans l’histoire de l’acte écrit, ce terminus marque aussi un « moment » dans les réflexions savantes sur l’acte écrit comme preuve. Si « l’acte écrit » est au centre du colloque, les réflexions des contributeurs pourront naturellement s’étendre, en tant que de besoin et par souci comparatiste, à d’autres types de sources ou d’objets aux lisières du genre diplomatique – on songe entre autres aux sources épistolaires.

Lire l’argumentaire sur le site du CRULH

Télécharger l’argumentaire

Ouverture du carnet de recherche Originaux

Ce carnet permettra de diffuser l’information autour du projet « Originaux » mené à Nancy (Université de Lorraine – CRULH / Atelier Diplomatique). Ce projet a abouti à la publication, en 2010, de la base de données Chartes originales antérieures à 1121 conservées en France, puis récemment en 2013 de la base de données Chartes Originales 1121-1220 conservées en France en cours de construction et d’alimentation.  Ce carnet présentera notamment les mises à jours des deux bases de données ainsi que l’actualité des recherches entreprises à partir de ces corpus numériques dans le cadre des travaux de l’Atelier diplomatique nancéien ou à l’occasion de collaborations avec des chercheurs d’autres horizons.  Il voudrait encourager les chercheurs à s’approprier ces outils et favoriser le partage d’expériences.

Originaux

Ce carnet touche en premier lieu la diplomatique médiévale aussi bien que l’histoire de l’écrit plus généralement. Ensuite, il s’intéresse à toute approche ayant recours aux actes de la pratiques et notamment au corpus de chartes médiévales réunies en bases de données. Enfin, il éclairera notamment les axes de recherches animés par les participants au projet, en particulier les pratiques de l’écrit documentaire du Xe au XIIIe siècle.

Journée-atelier : Actes des laïques/actes des ecclésiastiques : la production de l’écrit documentaire dans l’espace lotharingien (XIe – début XIIIe siècle) I. Les caractères externes des actes, entre pratique et stratégies

Affiche actes des laïques actes des ecclésiastiques 2

L’Atelier Diplomatique du CRULH a organisé, avec le soutien du GDR Diplomatique, le 27 février 2015, à Nancy, une journée-atelier consacrée à la production des actes dans l’espace lotharingien, abordée à travers l’examen des caractères externes des documents.

Voir le programme